Les résidents des refuges pour femmes violentées au Canada