Accès à l’avortement : Québec

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Le gouvernement québécois sous-finance les services d'avortement et est incapable d'offrir l'accès universel et gratuit qu'il est tenu d'assurer pour cet acte médical reconnu par Santé Canada. C'est ce que révèle une note socio-économique publiée par Marie-Ève Quirion, chercheure associée à l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques. En effet, l'État québécois rembourse désormais les avortements réalisés en clinique privée, ce qui ne suffit pas à combler la demande tout en causant de graves disparités régionales.

Lire la suite.