Les femmes autochtones trop souvent victimes de violence raciste et sexiste

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Langue de rédaction de la fiche: 
Français
Auteur/Rédactrice: 
L’Association des femmes autochtones du Canada
Éditeur: 
Le Réseau/Network
Édition: 
Vol. 9, N. 3/4
Date de publication: 
Printemps/été 2007
Lieu de publication: 
Winnipeg, MB

Selon l'Association des femmes autochtones du Canada, la sécurité des femmes autochtones pose un problème des plus urgents au Canada. En effet, même si celles-ci ne comptent que pour 3 % de la population, elles sont surreprésentées chez les victimes de violence raciste et sexiste; trop souvent, leur sexe et leur identité font d'elles la cible de tels actes.

Liens hypertextes: 
Support: 
Papier
En Ligne
Organisme: 
Les Centres d'excellence pour la santé des femmes
Le Réseau canadien pour la santé des femmes (RCSF)