La violence et les traumatismes dans la vie des femmes atteintes de maladies mentales graves : des causes souvent négligées de côté, selon une étude