L'endométriose et les médecines douces

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
  • Qu'est-ce que les médecines douces ?
  • Pourquoi mon médecin est-il si méfiant face aux médecines douces ?
  • Comment puis-je trouver un praticien de médecine douce ?
  • Comment puis-je travailler en partenariat avec mon praticien de médecine douce ?
  • Existe-t-il des médecines douces spécifiques qui traitent l'endométriose ?
  • Où puis-je trouver plus d’information ?

Qu'est-ce que les médecines douces ?

Les médecines douces reconnaissent que toute maladie produit un effet sur votre bien-être émotif et physique. Tout traitement qui se veut réellement efficace doit se pencher sur tous les aspects de votre être qui sont touchés par la maladie. La plupart des systèmes de médecine douce adoptent une approche holistique - ils traitent toute la personne plutôt qu'un problème ou une partie du corps spécifique. Ils mettent aussi l'accent sur la prévention de la maladie contrairement à la médecine conventionnelle qui s'applique à traiter la maladie. Cette approche holistique est très appréciée par les femmes atteintes d'endométriose.

Les traitements de médecine douce sont ceux qui ne sont pas normalement offerts par le système médical conventionnel. Parmi un large éventail de traitements, on trouve des approches telles les plantes médicinales, l'homéopathie, l'acupuncture, la chiropractie, l'ostéopathie et la naturopathie.

Pourquoi mon médecin est-il si méfiant face aux médecines douces ?

Certains médecins conventionnels ne sont pas à l'aise de vous aiguiller vers un praticien œuvrant en médecine douce. Plusieurs vous diront que les médecines douces ne sont pas soutenues par des études scientifiques. D'autres connaissent mieux l'aspect scientifique de ces approches. Par exemple, la chiropractie, la naturopathie et la médecine chinoise ont fait l'objet de nombreuses recherches. Les recherches sur les plantes médicinales et les vitamines se font de plus en plus nombreuses.

Les médecins conventionnels ne travaillent pas en collaboration avec des praticiens de médecine douce. Il est donc difficile pour votre médecin de connaître et de comprendre l'étendue de leurs pratiques et de leurs lignes directrices déontologiques. Plusieurs femmes ont témoigné que les médecines douces ont soulagé la douleur et les symptômes de l'endométriose.

Comment puis-je trouver un praticien de médecine douce ?

Interviewez les praticiens de médecine douce de façon aussi méticuleuse que vous ne le feriez pour choisir un médecin. Demandez si un traitement spécifique a été utilisé pour soigner des femmes souffrant des mêmes problèmes médicaux dont vous êtes atteinte. Si vous le pouvez, contactez ces femmes et posez-leur des questions sur ce qu'elles ont vécu. Votre association d'endométriose locale constitue un bon point de départ pour rencontrer d'autres femmes et vous informer de leurs expériences avec les médecines douces.

Lorsque vous avez trouvé un praticien de médecine douce, posez les questions suivantes :

  • Comment le traitement fonctionne-t-il ?
  • Ce traitement s'appuie-t-il sur un fondement scientifique ?
  • Combien de temps durent les effets du traitement ?
  • Ce traitement est-il couvert par l'assurance médicale ?
  • Combien coûtera-t-il ?
  • Avez-vous déjà utilisé ce traitement spécifique pour traiter l'endométriose ?
  • Sur quoi s'appuie-t-on pour déclarer qu'il est efficace ?
  • Quels sont les résultats auxquels je peux m'attendre ?
  • Aurai-je à interrompre d'autres formes de traitements et de médicaments ?

Ce ne sont là que quelques questions. Faites vos devoirs et lisez tout ce que vous pouvez sur les différentes médecines douces qui sont offertes.

Pour vous assurer de recevoir des soins adéquats, discutez avec votre médecin de tout traitement en médecine douce que vous suivez. Vous devez aussi discuter avec votre praticien de médecine douce de tous les médicaments que vous prenez.

Comment puis-je travailler en partenariat avec mon praticien de médecine douce ?

Affirmez-vous et soyez proactive. Demandez à votre praticien ce que vous pouvez faire. Méfiez-vous des praticiens qui vous disent que vous êtes responsable de votre maladie.

Utilisez les conseils suivants pour vous guider dans votre choix d'une médecine douce :

  • Recherchez un praticien détenant un permis de pratique. S'il n'existe aucune association nationale d'accréditation dans votre région, recherchez un praticien qui est accrédité d'une association locale. Une telle reconnaissance démontre un engagement envers la profession.
  • Procurez-vous les plantes médicinales d'un praticien détenant un permis ou d'un herboriste accrédité. Si vous ne trouvez pas un fournisseur local, il existe plusieurs entreprises accréditées qui expédient leurs produits par la poste. Faites une recherche pour vous assurer que vous obtenez des produits de qualité.
  • Vous devez obtenir des résultats dans les trois à six mois suivant le début de votre traitement. Les cas plus compliqués nécessiteront un peu plus de temps. Vous n'avez pas à attendre des années avant de constater des résultats positifs. Dès le début, demandez à votre praticien les résultats auxquels vous pouvez vous attendre.

Existe-t-il des médecines douces spécifiques qui traitent l'endométriose ?

Toutes les médecines douces peuvent soulager votre douleur causée par l'endométriose. Vous pouvez vous concentrer sur votre alimentation et utiliser des plantes médicinales. Vous préférerez peut-être le massage et l'acupuncture ou peut-être l'homéopathie ou la médecine chinoise traditionnelle. Plusieurs femmes ont utilisé l'une ou plusieurs de ces approches et ont constaté leur efficacité dans le traitement de l'endométriose.

Une fois de plus, faites vos recherches pour trouver ce qui vous convient le mieux.

Où puis-je trouver plus d’information ?