Procédures et traitements pour les anomalies au col utérin

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Quelles options dois-je considérer si mon test de Pap / ma cytologie révèle une anomalie ?

Votre réaction face à un test révélant la présence d'une anomalie dépend de vos croyances personnelles et de la gravité des résultats. La plupart des femmes éprouvent de l'anxiété lorsqu'elles apprennent qu'elles ont des cellules anomales. Rappelez-vous que la présence d'anomalies ne signifie pas nécessairement la présence d'un cancer et que la plupart des femmes qui ont des anomalies ne sont pas atteintes de cancer. Nombre d'anomalies disparaissent après quelque temps.

Voici certaines options que vous pouvez considérer. Vous pouvez fixer une période de six mois au cours de laquelle vous avez recours à des moyens d'autoassistance ou recourir à une colposcopie et envisager des traitements médicaux. Votre décision dépendra probablement des circonstances de votre vie, votre expérience passée en ce qui à trait à l'autoassistance et la qualité de votre lien avec votre médecin ou infirmière.

Options d’autoassistance

  • Si vous êtes hétérosexuelle, vous pouvez utiliser des préservatifs féminins ou masculins pendant six mois et passer à nouveau le test de Pap pour vérifier si les résultats diffèrent. Des études démontrent que les résultats des tests chez certaines femmes dont les partenaires ont utilisé des préservatifs sont passés d'anormaux à normaux.
  • Alimentez-vous de façon saine et équilibrée et mangez des aliments contenant beaucoup de bêta-carotène et de vitamine B, celle connue sous le nom d'acide folique (fruits et légumes jaunes et oranges et des légumes à feuillage vert foncé, céréales entières, arachides).
  • Travaillez avec un-e praticien-ne de médecine traditionnelle, complémentaire ou douce en vue de renforcer votre système immunitaire. Même si vos moyens financiers sont limités, il serait bon d'en consulter un-e au moins une fois pour obtenir des conseils sur les produits naturels à utiliser et la quantité à prendre.
  • Diminuer le nombre de cigarettes que vous fumez ou cessez de fumer. Le tabagisme est définitivement lié au cancer du col.
  • Attendez six mois et passez à nouveau le test. Le stress que vous éprouvez dans votre vie diminuera peut-être et votre corps sera capable de s'autoguérir.

Colposcopie

La colposcopie n'est pas un examen de routine. Des gynécologues formés à ce type d'examen utilisent un colposcope pour confirmer la présence d'anomalies détectées par le test de Pap. Un colposcope est une sorte de microscope muni d'une lentille très puissante. Il ressemble à des jumelles fixées sur un trépied. Vous serez couchée sur la table d'examen, comme vous l'étiez à votre examen pelvien. La gynécologue regardera par votre vagin le col de votre utérus et en examinera la surface à l'aide d'un spéculum et d'une lampe puissante. Il y a parfois sur place un moniteur vidéo sur lequel vous pourrez voir ce que voit la gynécologue. Celle-ci vous expliquera le contenu des images.

La gynécologue prendra peut-être un échantillon de votre col (biopsie) ou de l'ouverture menant à votre utérus (curetage endocervical). Pour nombre de femmes, cette procédure est désagréable. L'échantillon de la biopsie est envoyé au laboratoire où le-a pathologiste en fait l'analyse et rédige un rapport décrivant l'importance de l'anomalie, si anomalie il y a.

Vous devez prendre connaissance du rapport de pathologie, ce qui vous aidera à déterminer les prochaines étapes à suivre. La gynécologue rédige aussi un rapport à la suite d'un examen colposcopique. (voir les classifications à la fiche FAQ Un test de Pap au résultat anormal)

Quels sont les traitements médicaux offerts ?

En général, ces trois traitements sont exécutés dans le bureau du médecin, dans un service hospitalier ou une clinique externe. On vous administre généralement une anesthésie locale pour ces traitements.

LEEP (technique d'excision électrochirurgicale à l'anse)
Une petite boucle électrique est utilisée pour extraire les cellules anormales.

Chirurgie au laser
La chaleur dégagée par un étroit rayon de lumière intense est utilisée pour détruire les cellules anormales.

Cryothérapie
Méthode qui utilise le froid extrême pour détruire les cellules anormales.

Biopsie conique
Un peu de tissu en forme conique est extrait du centre du col. Cette intervention est généralement exécutée dans une salle d'opération et nécessite parfois une anesthésie générale. Une biopsie conique peut avoir des séquelles sur les grossesses futures.

Hystérectomie (ablation de l'utérus et parfois aussi des ovaires)
Cette intervention était jadis recommandée à certaines femmes. Aujourd'hui, elle n'est plus nécessaire, à moins que vous n'ayez reçu un diagnostic de cancer.

Après le traitement, à quoi dois-je m'attendre ?

Les effets de ces divers traitements varient d'une légère sensation désagréable à des douleurs abdominales, telles des crampes menstruelles ou un écoulement aqueux ou foncé qui dure plusieurs semaines. Demandez à votre gynécologue de vous informer des effets possibles. Elle vous indiquera également comment protéger votre vagin et votre col dans les semaines suivant immédiatement le traitement.

Votre médecin fixera un rendez-vous de suivi afin de vérifier l'évolution de votre guérison. Les traitements sont habituellement efficaces. Il se peut qu'elle vous demande de revenir pour passer un autre test de Pap ou une autre colposcopie, dans le cadre du suivi. Puis, vous passerez des tests de Pap à tous les six mois jusqu'à ce que vos résultats soient normaux à plusieurs reprises.

Où puis-je trouver plus d’information ?