Prendre soin de vos seins

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Comment puis-je prendre soin de mes seins ?

Les seins subissent nombre de changements de toutes sortes au cours de la vie d'une femme. Vos seins peuvent nourrir des enfants et être une source de plaisir sexuel ainsi qu'une composante de votre identité. Le premier geste à poser pour assurer la bonne santé de vos seins est d'identifier les sensations que vous avez dans vos seins et l'apparence qu'ils ont lorsqu'ils sont dans un état normal.

Qu'entend-t-on par des seins « normaux » ?

Les seins, comme le corps de la femme, sont de toutes les formes et de toutes les tailles. Le tissu qui les compose varie et les seins se transforment au fil des ans. Il se peut aussi que le gauche n'ait pas la même apparence que le droit. L'un des seins peut se développer plus rapidement ou devenir plus gros que l'autre. La sensation que vous éprouvez dans vos seins et leur apparence peuvent être déterminées par plusieurs facteurs, notamment le cycle menstruel, la grossesse, l'allaitement, la ménopause, la nutrition et le vieillissement. Chez certaines femmes, les seins peuvent naturellement augmenter de volume, et une rétention d’eau peut se produire durant le cycle menstruel, ce qui peut être douloureux. Avec le temps, les seins ont tendance à s’affaisser un peu plus, en particulier après des changements hormonaux, comme l’allaitement et la ménopause. 

Ce sont les seins qui font que la femme est un mammifère, et c’est pour cela que l’on appelle « glandes mammaires » les glandes qui les constituent. Celles-ci produisent le lait pour l’allaitement et sont également un élément important de la vie sexuelle.

Les femmes ont souvent de la difficulté à reconnaître des seins « normaux » et ressentent des pressions sociales très fortes en faveur d’un type de seins plutôt qu’un autre. Nos perceptions sont influencées par la façon dont on utilise les seins dans la publicité pour encourager l’achat de certains produits et par la promotion généralisées des implants mammaires dans la culture occidentale. Il est particulièrement difficile de s’y retrouver lorsqu’on voit que certains produits dits « roses » qui cherchent à encourager les dons pour la recherche contre le cancer du sein sont en fait connus comme pouvant causer le cancer du sein et d’autres types de cancers.

Il est utile de savoir ce que le mot « normal » veut dire pour vous en palpant vos seins ou en vous regardant dans le miroir. Certaines femmes profitent d’être dans le bain ou la douche pour remarquer les changements dans leurs seins.

Que puis-je faire pour avoir des seins en santé ?

Vous pouvez adopter des habitudes de vie qui améliorent votre état de santé général et par conséquent ont un effet positif sur vos seins. En voici quelques-unes :

  • être active ou faire de l'exercice régulièrement;
  • manger des aliments variés à base de grains entiers à faible teneur en gras et riches en fibres;
  • manger beaucoup de fruits et de légumes de couleur vert foncé, orange et rouge;
  • laver vos fruits et légumes ou acheter des produits biologiques pour réduire votre exposition à des substances chimiques potentiellement toxiques;
  • manger tous les jours des aliments riches en phyto-œstrogènes (œstrogènes végétaux ou isoflavones) comme le soja, les lentilles et les céréales. Certaines études ont démontré le lien entre ces aliments et la prévention du cancer du sein;
  • ne pas fumer;
  • limiter la quantité d'alcool que vous buvez; et
  • limiter la quantité de caféine que vous buvez ou mangez – le café, le thé, le chocolat, les boissons cola et certaines autres boissons gazeuses contiennent des quantités relativement élevées de caféine et de sucre.

En plus de faire des choix quant à vos habitudes de vie, vous pouvez :

  • Identifier les sensations que vous éprouvez dans vos seins pour savoir reconnaître ce qui est normal pour vous et tout changement qui peut survenir.
  • Si vous portez des soutiens-gorge, portez des modèles non ajustés et confortables et ne les gardez pas lorsque vous dormez.

Dois-je pratiquer l'auto-examen des seins (AES) ?

L’opinion des médecins sur l’auto-examen des seins a changé récemment. Aujourd’hui, la plupart des professionnels de la santé ne recommandent plus de le pratiquer tous les mois pour déceler une masse qui pourrait être cancérigène.

Toutefois, il est toujours bon d’apprendre à connaître vos seins pour que vous puissiez remarquer tout changement. En reconnaissant des changements dans vos seins, vous pourriez également remarquer d’autres changements dans votre corps. Si vous remarquez des changements dans vos seins ou dans d’autres parties de votre corps, parlez-en à votre professionnel de la santé lors de votre prochaine visite ou prenez rendez-vous plus tôt pour en discuter .

Si je détecte une masse ou autre changement à un sein, dois-je consulter mon médecin ?

Certaines femmes deviennent très inquiètes lorsqu'elles détectent une masse à un sein ou ressentent des douleurs. Bien que vous devriez consulter votre professionnel de la santé lorsque vous détectez une masse ou ressentez une douleur aux seins, ces symptômes ne signifient pas nécessairement que vous êtes atteinte d'une maladie. La plupart des masses ne sont pas cancéreuses. En fait, même lorsque l’on trouve des masses cancéreuses au cours d’un dépistage, il est possible qu’elles ne causent jamais de problèmes, même si on ne les traite pas, car elles grossissent souvent lentement. Ce qui est important, c’est d’essayer de ne pas paniquer et de parler de votre situation à quelqu’un de qui vous êtes proche. 

Beaucoup de femmes ont des bosses au niveau des seins ou une fibrose kystique. Ces bosses peuvent être causées par la présence de kystes (des poches de tissus remplies de liquide) et par la cicatrisation du tissu mammaire. Il n'existe aucun lien prouvé entre ces bosses et le cancer du sein. 

Toutefois, il est important de consulter votre professionnel de la santé si vous remarquez les changements suivants à vos seins :

  • l'apparition d'une masse ou un épaississement;
  • une augmentation anormale du volume de l'un des seins;
  • du liquide qui s'écoule de vos mamelons et qui tache votre soutien-gorge, vos vêtements ou votre literie; ou
  • des changements à la peau, y compris vos mamelons.

Dois-je subir une mammographie ?

Après un examen physique, certains professionnels de la santé pourront vous recommander de passer une mammographie ou une échographie du tissu mammaire. La mammographie est une radiographie du sein grâce à laquelle il est possible de détecter la présence d'une tumeur bien avant qu'elle ne soit détectable par palpation. 

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande un dépistage de routine tous les 2 à 3 ans pour les femmes âgées de 50 à 69 ans considérées à risque moyen. Pour être bien clair, cette recommandation s’adresse aux femmes qui n’ont aucune raison apparente de s’inquiéter. Le Groupe recommande également que les professionnels de la santé discutent des avantages et des inconvénients associés à la mammographie et de permettre aux femmes de choisir elles-mêmes de subir un dépistage. 

Les femmes qui présentent d’autres facteurs de risque ne sont pas considérées à risque moyen, et leur professionnel de la santé pourrait leur recommander un dépistage régulier même si elles ne se trouvent pas dans la catégorie des 50-69 ans. Selon Santé Canada, « Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein (mère, sœur ou fille) ou que vous avez déjà eu une biopsie du sein ayant révélé des cellules anormales, vous êtes plus à risque de développer un cancer du sein. »

Les critères d’admissibilité d’une mammographie de dépistage sont différents selon les provinces. Si vous vous inquiétez, votre professionnel de la santé peut vous envoyer directement passer une mammographie de dépistage.

Où puis-je trouver plus d’information ?

Bien qu’elle contienne de l’information médicale, cette fiche ne saurait remplacer l’avis d’un médecin. Si vous avez des interrogations concernant votre santé, il convient de consulter un professionnel de la santé.

Révisé mars 2013.