Prévenir les blessures professionnelles : les ordinateurs

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Qui utilisent des ordinateurs ?

La plupart des emplois aujourd'hui, surtout les emplois traditionnellement féminins, exigent l'utilisation d'un ordinateur. Cet outil est maintenant utilisé pour le travail de bureau, la vente aux détails et les services, les tâches de comptabilité, la conception graphique, le traitement informatique et plusieurs chaînes de montage. L'ordinateur portatif est plus fréquemment utilisé aussi « sur le terrain » ou au bureau.

Quels sont les problèmes de santé fréquents liés à l'utilisation d'un ordinateur ? Qu'est-ce qui les provoque ?

Les problèmes de santé les plus courants sont les problèmes visuels, les blessures des tissus mous et le stress.

Les problèmes visuels

Les symptômes de problèmes oculaires liés à l'utilisation d'un ordinateur incluent :

  • une sensation de picotement aux yeux, de démangeaison ou de friction;
  • une irritation;
  • une fatigue oculaire;
  • une sensibilité à la lumière;
  • des rougeurs;
  • une vision floue ou double; et
  • une myopie temporaire (incapacité de voir clairement des objets distants après l'utilisation d'un ordinateur).

Les muscles oculaires se fatiguent si vous fixez un écran d'ordinateur pendant un certain temps. Si votre moniteur est situé près d'une fenêtre, vos yeux se fatigueront en tentant de s'ajuster à la différence de luminosité entre la lumière extérieure, qui est plus forte et la luminescence de votre moniteur.

Le travail à l'ordinateur réduit la fréquence de clignotement des yeux et peut entraîner leur assèchement. La luminescence, l'intensité de la lumière ainsi que les couleurs et les contrastes à l'écran sont également des facteurs importants. L'utilisation de lentilles bifocales et progressives peut causer des tensions aux yeux, au cou et aux muscles de vos épaules lorsque vous regardez l'écran, ce qui peut aussi entraîner des blessures aux tissus mous.

Les blessures des tissus mous

Les blessures aux poignets, aux bras, aux épaules, au cou, au dos ou aux jambes figurent parmi les plus fréquentes chez les personnes qui utilisent un ordinateur au travail. Aussi connues sous le nom de microtraumatismes répétés ou de troubles musculo-squelettiques, ces blessures sont le résultat d'un poste de travail mal conçu, notamment :

  • un fauteuil inconfortable, n'offrant pas un appui adéquat;
  • une mauvaise position du moniteur, du clavier ou de la souris;
  • un éclairage inadéquat;
  • une surface de travail trop basse ou trop élevée;
  • une nombre de pauses insuffisant et un manque de diversité dans les tâches; et
  • un climat de pression et une cadence rapide.

Trop souvent, les ordinateurs sont placés sur un bureau ordinaire, sans aucune planification. Les ordinateurs portatifs causent davantage de problèmes puisqu'ils peuvent être posés sur toute surface et que leur clavier ne se détache pas de l'écran.

En raison de ces facteurs combinés, les femmes doivent travailler dans des espaces contraignants et adopter des postures inconfortables ou statiques (sans bouger), tout en faisant un travail répétitif, sans pauses adéquates et dans des conditions stressantes.

Le stress

Travailler à l'ordinateur pendant des journées entières est une situation stressante. Le manque de contrôle, les exigences (mentales et physiques) inhérentes à des charges de travail élevées et le peu de soutien constituent des facteurs de stress importants. Les femmes peuvent également faire face à des éléments de stress liés aux heures de travail, à l'obligation de conjuguer famille, travail et autres responsabilités, à des situations de harcèlement et de violence, à des salaires peu élevés et à la surveillance électronique exercée par leur employeur.

Les agents de stress causent des symptômes de difficultés mentales, physiques et comportementales qui peuvent devenir des problèmes à long terme.

Comment les femmes peuvent-elles éviter les problèmes causés par le travail à l'ordinateur ?

En vertu de la loi, l'employeur est tenu de veiller à ce que le milieu de travail soit sain et sécuritaire pour tous ses employés. Il est le mieux placé pour apporter les changements nécessaires en vue de prévenir les blessures. Toutefois, il arrive parfois que le travailleur ou la travailleuse et son syndicat doivent lutter pour apporter des changements.

En ce qui concerne les travailleuses autonomes, dont le nombre ne cesse d'augmenter, il est de leur responsabilité de créer leur propre environnement de travail afin d'éviter toute blessure au travail.

Afin de prévenir les problèmes liés à l'utilisation d'un ordinateur, examinez votre poste de travail ainsi que votre environnement.

Votre poste de travail :

  • Votre corps est dans une position neutre, détendue.
  • Vos pieds sont posés à plat sur le sol.
  • Votre fauteuil est réglable et bouge facilement.
  • La région lombaire courbée (et non la région en-dessous) est soutenue, et votre posture est à angle de 100 à 110 degrés (et non de 90 degrés, dos droit, comme le montrent souvent les illustrations).
  • Votre moniteur est à une distance approximative d'un bras (plus il est gros, plus il doit être éloigné).
  • Vous regardez droit devant vous et vos yeux sont fixés à environ 2 à 3 pouces / 5,5 à 8,5 cm en-dessous du haut du moniteur.
  • Vos lunettes ne vous forcent pas à adopter des positions inconfortables.
  • Votre clavier, facilement accessible, est posé sur un plateau dont l'angle est plat (et non penché) et la hauteur réglable.
  • La hauteur et la conception de votre clavier permettent de garder vos poignets droits lorsque vous bougez vos mains vers le haut, vers le bas et latéralement.
  • Votre souris est près de vous et approximativement à la même hauteur que votre clavier.
  • Vos bras sont près de votre corps et vos épaules, votre cou et votre tête sont dans une position de détente.
  • L'espace où sont rangés le matériel, le papier et les outils que vous utilisez est facilement accessible.

Dans votre lieu de travail, vous avez besoin en général :

  • d'avoir un éclairage adéquat à l'arrière-plan et d'un éclairage plus prononcé à votre poste de travail;
  • d'éviter l'éblouissement provenant d'un éclairage vertical ou des fenêtres (p. ex. lorsque vous êtes assise, ne regardez pas en direction de ou ne soyez pas à moins de 1,5 m d'une fenêtre);
  • d'avoir un espace suffisamment grand pour bouger;
  • de prendre des pauses régulièrement (10 minutes à chaque heure, selon les recommandations et les conventions collectives);
  • d'avoir des occasions d'être créatives, faire des tâches différentes, parler aux autres et aller aux toilettes à la fréquence qui vous convient;
  • d'avoir des heures de travail raisonnables; et
  • d'éviter d'autres autres éléments de stress.

Si vous avez déjà un ordinateur, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est l'espace de travail dont je dispose ?
  • Qu'est-ce qui doit être placé dans cet espace ? À quelle distance ?
  • Quelles sont les surfaces non réglables (p. ex. le dessus de votre bureau) ? Commencez par ce point pour effectuer les ajustements requis. Comment puis-je changer les autres surfaces (p. ex. baisser le moniteur, utiliser un repose-pieds) ?
  • Si vous êtes assise dans votre posture habituelle et tentez de relaxer, que voulez-vous faire (p. ex. laisser tomber vos épaules, mettre vos pieds sur le sol, amener vos bras plus près de votre corps) ?

Les démarches suivantes sont aussi pertinentes :

  • Informez-vous de ce que les autres personnes font. Il existe des outils que vous pouvez utiliser, comme les sondages et les représentations graphiques du corps.
  • Signaler les problèmes à votre employeur, votre syndicat, votre médecin et votre commission d'indemnisation des accidentés du travail.
  • Prenez soin de vous lorsque votre travail affecte votre santé.

Où puis-je trouver plus d’information ?