Les jeunes femmes et l’abus d’alcool

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
mec, 2010-03-31

La prévention universelle s’adresse à une vaste population de filles ou de jeunes femmes par des actions de prévention et de promotion de la santé, c.-à-d., des programmes positifs de développement des jeunes « axés sur les filles », des campagnes de sensibilisation et des collectivités virtuelles pour les filles.

Le groupe d’entraide Go Girl! de l’organisme YWCA de la région de Vancouver, en Colombie-Britannique, offre des ateliers destinés aux filles de 10 à 13 ans. On y aborde des sujets tels que l’image personnelle, l’estime de soi, l’intimidation, l’affirmation de soi, les relations avec les autres, la pression des pairs, la fixation d’objectifs et la prise de décisions tout en proposant des activités de mise en forme. www.saleemanoon.com/gogirl/

Le Projet ELLE offre une formation au leadership pour les jeunes femmes du Canada, un programme de mentorat et un programme d’acquisition de nouvelles habiletés en animation sociale à l’intention des jeunes femmes de 16 à 25 ans. Pendant sept jours, 20 jeunes femmes de partout au pays se rassemblent pour discuter de problèmes auxquels elles font face dans leur vie et dans leur communauté, pour ensuite explorer différentes façons de faire bouger les choses. Une formation de quatre jours, des ateliers, une retraite nationale et du mentorat sont également proposés.

www.girlsactionfoundation.ca/fr/programme-de-leadership

La prévention sélective cible une sous-population de filles et de jeunes femmes qui présentent un potentiel de risque particulier. Les programmes visent à réduire les risques en misant sur les points forts et les facteurs de protection.

Antidote est un réseau intergénérationnel de filles et de femmes vivant à Victoria, en Colombie-Britannique. Cet organisme communautaire regroupe des filles et des femmes provenant de minorités raciales ou étant d’origine autochtone. Toutes les semaines, on y offre des services accessibles, des programmes, des ateliers et des activités sociales qui répondent aux besoins des filles et des jeunes femmes marginalisées. Ce milieu rassurant permet de réduire l’isolement social et d’orienter les filles et les jeunes femmes vers d’autres services éducatifs, sociaux et de santé auxquels elles n’auraient pas accès autrement. www.antidotenetwork.org

Art Attack est un programme parascolaire pour les filles de 14 à 17 ans offert à Verdun, au Québec. À l’aide d’activités de création artistique, ce programme vise à développer l’estime et la conscience soi, à favoriser l’esprit critique et la possibilité d’agir contre la violence et la discrimination, à mettre les filles en contact avec les personnes et les ressources actives dans leurs communautés ainsi qu’à impliquer les filles dans des projets d’action communautaires qu’elles développent elles-mêmes. Parmi les activités proposées, il y a entre autres la photographie, la création parlée, la danse et la création de fanzines. www.fillesdaction.ca/fr/art-attack

Rites of Passage du Interior Indian Friendship Centre à Kamloops, en Colombie-Britannique, est un groupe pour les filles autochtones ou des Premières nations issues de secteurs marginalisés ou à risque. Ce groupe leur donne les moyens d’agir afin de résister aux stéréotypes sociaux et de se définir elles-mêmes de façon éclairée en tant que filles autochtones ou des Premières nations. www.cdnwomen.org/PDFs/FR/FCF-Grants-GF-2009.pdf

La prévention ciblée et la réduction des méfaits consistent à réduire au minimum les méfaits, à promouvoir la santé et à prévenir la dépendance auprès des filles et des jeunes femmes qui consomment de l’alcool et qui ont adopté de dangereuses habitudes de consommation. 

My Student Body est un site Web américain qui encourage la prévention d’une consommation abusive d’alcool à haut risque à l’intention des étudiantes et étudiants au collégial ou à l’université. Ce site offre sur Internet un programme et des interventions sur mesure en vue d’aider les étudiantes et étudiants qui abusent de l’alcool à réduire leur consommation. Ces jeunes ont droit à des séances hebdomadaires de 20 minutes pendant quatre semaines, où ils reçoivent une rétroaction motivante et personnalisée pour contrer la consommation d’alcool à haut risque. Puisque la consommation d’alcool chez les étudiantes au collégial et à l’université suscite de plus en plus d’inquiétudes, cet organisme a évalué les effets de l’intervention en fonction du sexe. Les résultats montrent que ce type d’intervention se révèle particulièrement efficace auprès des femmes et des buveurs qui persistent à s’enivrer. www.mystudentbody.com

Fichier attachéTaille
Network 12-2FR.pdf1.05 Mo