Le pouvoir de l’équité

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
mec, 2010-03-31

Nous avons relevé un taux élevé de visites à l’urgence et de réadmissions à l’hôpital chez les femmes et les hommes souffrant d’insuffisance cardiaque. Des interventions efficaces, visant à réduire ces deux pratiques, contribueraient à réduire le fardeau imposé aux hôpitaux et à libérer de précieuses ressources. La mise en place d’une stratégie de prévention et de prise en charge des maladies chroniques, coordonnée, exhaustive et axée sur les patients, pourrait bien être la solution si l’on veut améliorer la qualité des soins et les résultats cliniques en matière de maladies cardiovasculaires.L’adoption à l’échelle de la province de modèles de prise en charge intégrés et coordonnés peut améliorer les résultats cliniques et réduire les disparités en matière de traitementNous avons constaté des variations notables entre les régions en matière de prise en charge, vraisemblablement en raison des différences sur le plan des effectifs, de la capacité et des pratiques. L’adoption à l’échelle de la province de modèles de prise en charge intégrés et coordonnés peut améliorer les résultats cliniques et réduire les disparités. L’Ontario Stroke System, un réseau provincial de lutte contre les accidents vasculaires cérébraux, constitue un bel exemple de programme pouvant s’appliquer à d’autres maladies cardiovasculaires.

Cette initiative comporte des activités réparties sur tout le continuum des soins, qui comprennent la prévention, les soins préhospitaliers, les soins actifs, la réadaptation et la réintégration dans le milieu de vie.Améliorer la qualité, la disponibilité et l’actualité des données destinées à évaluer la prise en charge des maladies cardiovasculaires et leur évolution en OntarioMême si on constate des progrès en matière de collecte des données, il reste fort à faire pour améliorer la qualité, la disponibilité et l’actualité de celles-ci. En particulier, nous avons besoin de données sur la pharmacothérapie chez les personnes âgées de moins de 65 ans et sur la prise en charge dans les milieux de soins ambulatoires, ainsi que des ensembles de données capables de rendre compte des facteurs cliniques.

Par ailleurs, des données sur l’origine ethnique nous aideraient à analyser le fardeau de la maladie au sein des différents groupes de la province, ainsi que l’accessibilité et la qualité des soins et leurs résultats.Naushaba Degani est directrice de projet dans le cadre de l’étude POWER. Arlene S. Bierman, interniste générale, gériatre et chercheuse dans le domaine des services de santé, est directrice des recherches dans le cadre de l’étude POWER.

Pour un complément d’information sur l’étude POWER, voir le numéro automnehiver 2008/09 du Réseau. Pour télécharger les chapitres du rapport et les sommaires s’y rapportant, allez à www.powerstudy.ca (en anglais)

Fichier attachéTaille
Network 12-2FR.pdf1.05 Mo