Le plan de gestion des substances chimiques du Canada

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
mec, 2009-09-30

En réponse à l’important programme mis en œuvre par Santé Canada et Environnement Canada, le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu (RPSFM) a entrepris un projet pour inciter les femmes et les groupes de femmes à prendre part à la démarche, insistant sur la nécessité d’y incorporer les dimensions du sexe et du genre. Janelle Witzel, de l’organisme Défense environnementale, appuie l’initiative. « Les femmes ont joué un rôle fondamental dans le cas du bisphénol A, ce qui a incité le gouvernement à bouger », explique-t-elle. « Il y a de très bonnes chances que la participation des femmes au processus et leurs commentaires… mènent à des changements en matière d’orientations. » Le projet auquel participe le Réseau canadien de la santé des femmes à titre de conseiller prévoit la tenue en février 2010 d’un forum public au terme d’une enquête en ligne auprès d’un large spectre de la population féminine d’un bout à l’autre du pays. Pour en savoir davantage sur ces initiatives, consultez les sites du RPSFM (www.nnewh.org) et du RCSF (www.rcsf.ca).

 

LECTURES COMPLÉMENTAIRES

Altman, R.G., R. Morello-Frosch, J.G. Brody, R. Rudel, P. Brown et M. Averick. (2008). « Pollution comes home and gets personal: Women`s experience of household chemical exposure ». Journal of Health and Social Behavior, vol. 49, no 4, p. 417-435. Disponible en ligne dans www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/Steingraber, Sandra. (août 2007).

The falling age of puberty in girls: What we know, what we need to know. San Francisco, CA, Breast Cancer Fund. Disponible en ligne à www.breastcancerfund.org. Steingraber prend le soin de préciser qu’une foule de facteurs semblent contribuer au phénomène, tout en soulignant que l’exposition aux substances chimiques joue un rôle important.

O’Grady, Kathleen (2009). « La puberté précoce chez les filles. La nouvelle « norme » et pourquoi il y a lieu de s’inquiéter ». Le Réseau, vol. 11, no 1, p. 11-13. www.cwhn.ca/fr/node/41601

AUTRES RESSOURCES

Association canadienne du droit de l’environnement (ACDE). Cet organisme subventionné par Aide juridique Ontario, spécialisé en droit de l’environnement, réclame depuis des années une réforme de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Son site renferme des rapports, des communiqués de presse et d’autres documents (en anglais pour la plupart). www.cela.ca/collections/pollution/chemicals-management-canada.

Le Réseau canadien de l’environnement (RCEN) reçoit des fonds d’Environnement Canada pour coordonner un projet de participation de la société civile dans le Plan de gestion des substances chimiques du Canada. www.cen-rce.org/CMP/indexcmp.html.

Défense environnementale est membre du Réseau canadien de l’environnement. Son mandat consiste à « recueillir, examiner et analyser les données fournies par le Plan de gestion des substances chimiques du Canada et à les diffuser par le biais du site Web du RCEN. Le groupe mène aussi une campagne visant à convaincre le gouvernement fédéral de classer le 1,4-dioxane parmi les substances toxiques. http://petition.environmentaldefence.ca/dioxane/ (en anglais seulement).

 

Film: Invasion toxique www.toxictrespass.com (version française disponible dans www.onf.ca)

Film: The Story of Stuff  http://storyofstuff.com

 

Anne Rochon-Ford est codirectrice du Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu et coordonnatrice d’Action pour la protection de la santé des femmes, un groupe de travail pancanadien.

Dolon Chakravartty est étudiante de troisième cycle en sciences de la santé publique et participe au Collaborative Program in Environment and Health [Programme de collaboration en environnement et en santé] de l’Université de Toronto. Dolon œuvre en tant que boursière d’études supérieures au Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu depuis l’automne 2009. Son mandat se termine au printemps 2010.

Fichier attachéTaille
Network 12-1 FR.pdf1.09 Mo